Historique

Origines de la naturopathie

La naturopathie, au même titre que la médecine chinoise ou l’ayurvéda, est une médecine traditionnelle basée sur une profonde connaissance du corps humain, de l’environnement, des éléments, de la relation corps-esprit dont le lien est indéfectible, mais aussi de l’influence des nourritures alimentaires et spirituelles sur la santé.

La naturopathie « naît » aux États-Unis en 1895 et se distingue en 2 mouvements :

  • Le mouvement hygiéniste qui prône la « paix thérapeutique » et renie l’interventionnisme de la médecine moderne. Il utilise uniquement les agents naturels pour parvenir à la guérison : nourriture, air, eau, lumière, activité, repos… Aucun complément n’est autorisé.
  • Le mouvement naturopathique qui considère le mouvement hygiéniste trop puriste. Il intègre les aides naturelles telles que les plantes et les argiles.

Le terme naturopathie vient de l’américain « nature’s path », le « sentier de la nature ».

Le mouvement naturopathique français se structure dans les années 1940 avec des grands noms tels que Paul Carton, Edmond Desbonnet, Dr Salmanoff et Pierre Valentin Marchesseau.

La naturopathie se structure alors et s’appuie désormais sur 10 techniques naturelles et 3 cures (désintoxication, revitalisation et stabilisation).

Des personnes au service de la santé naturelle

Des femmes et des hommes ont marqué l’histoire de la naturopathie, bien avant qu’elle soit formalisée. Pythagore, a posé les bases des 4 tempéraments et considérera la santé comme l’« Harmonie entre l’Homme, le Petit Univers et le Grand Univers ». Hippocrate est considéré comme le père fondateur de la naturopathie.

Aristote dira à juste titre « Les pieds chauds, la tête froide et le ventre dégagé ».

XIème et XIIème siècle

Hildegarde de Bingen sera l’une des médecins les plus renommées de son temps. Ses connaissances pointues sur les traitements à base de végétaux ou minéraux restent aujourd’hui avérées.

XVIIIème siècle

Samuel Hahnemann créera l’homéopathie en s’appuyant sur le principe de similitude.

« Le remède utilisé donne, à forte dose et chez un homme sain, les même symptômes que la maladie qu’il traite ».

Claude Bernard et Antoine Béchamp seront les plus grands opposant de leur temps de Louis Pasteur. Pour eux, « le microbe n’est rien, c’est le terrain qui est tout ». « Avant de chercher à connaître les conditions anormales qui font la maladie, il faut connaître les conditions normales qui font la santé ».

Pr Pierre Delbet et Dr Auguste Neveu seront à l’origine de la découverte du chlorure de magnésium et du rôle capital du magnésium dans la santé.

René Quinton est le découvreur de l’oligothérapie et se sert de l’eau de mer filtrée, aujourd’hui appelée « plasma de Quinton ».

Johanna Brandt quant à elle découvre la fameuse « cure de raisin » et ses bienfaits au XXème siècle

Catherine Kousmine, très connue dans le monde de la santé au naturel, est pionnière de l’hygiène intestinale, de la lutte contre l’acidose, de l’alimentation santé et de la micronutrition.

Jean Seignalet, connu pour son régime, va lui aussi s’intéresser de près à l’alimentation et à son lien avec les maladies auto-immunes.

De nos jours, Daniel Kieffer, Marion Kaplan, Robert Masson, Gilles LartigotThierry Souccar (et d’autres !) sont de fervents militants d’une santé au naturel, respectueuse de l’humain et de la nature.

 

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.