Repas des fêtes, comment limiter les dégâts ?

Nous avons beau savoir que manger trop ne sert à rien, que manger beaucoup le soir n’est pas l’idéal pour passer une bonne nuit ou encore que boire à tous les repas n’est pas recommandé, la période des fêtes s’accompagne en général de ces moments conviviaux et axés sur le partage de la nourriture, très français !

Voici quelques conseils pour vivre au mieux cette période au niveau digestif, sommeil et santé en général !

plantes bienfaisantes

Les plantes en infusion à favoriser après un repas lourd
Il existe des mélanges tout prêts

  • Menthe fraîche / menthe poivrée : stimulent la digestion
  • Mélisse : antispasmodique
  • Fenouil : bien-être de l’estomac
  • Réglisse : contre les brûlures d’estomac (ne pas en consommer si vous souffrez d’hypertension)
  • Artichaut : favorise la production de bile
  • Anis étoilée : contre les ballonnements
  • Radis noir / thym / romarin : purifiantes du foie

Eaux florales

  • Aneth : 2 à 3 cuillères à café, 3x / jour dans de l’eau ou non, autour des repas, le temps des fêtes
  • Camomille : 1 cuillère à soupe dans de l’eau avant le repas
  • Hysope : 1 cuillère à soupe dans de l’eau après un repas lourd

Nausées

  • Gingembre : en décoction, capsule si vous n’aimez pas le goût ou à mâcher (un petit morceau de racine fraîche)
  • 4 granules de Nux Vomica en 5 ou 9 ch à renouveler 2 ou 3 fois
  • Respirer une huile essentielle de menthe poivrée (2 ou 3 inspirations, ne pas abuser – pas pour les femmes enceintes – allaitantes et les enfants -)

Reflux gastriques

  • 1 petite cuillère de bicarbonate dans de l’eau, à renouveler si besoin

Diarrhée

Si elle est provoquée par un trop plein de nourriture ou des aliments que vous ne mangez pas normalement.

  • 1 cuillère à café d’argile verte* surventilée (n’utilisez que du bois ou du plastique pour la manipuler, pas d’inox ni de fer) dans un verre d’eau : avant le repas + avant d’aller vous coucher, à renouveler si nécessaire (attention, elle peut constiper. Adaptez les doses à vos besoins !)

*à éloigner de 2h de toute prise de médicament

Ballonnements

  • Charbon noir (respectez les doses prescrites sur le paquet) – à éloigner d’au moins 2h de toute prise médicamenteuse –
  • Huile essentielle de basilic tropical* ou d’estragon* : 1 à 2 gouttes mélangées à de l’huile végétale, en massage au niveau de l’estomac et des intestins.

*Ne pas utiliser chez la femme enceinte, allaitante ou chez l’enfant

Constipation

Veillez à boire suffisamment d’eau pure + mangez des fibres

En aide ponctuelle :

  • Psyllium : 1 cuillère à café à 1 cuillère à soupe selon vos besoins, à prendre avec un grand verre d’eau, 1x/jour

Foie

Avec l’alcool, le gras et le sucre souvent ingérés, le foie est mis à rude épreuve. En supplément des tisanes de thym, romarin, artichaut ou radis noir, vous pouvez, avant de dormir, apposer une bouillotte chaude au niveau du foie pendant 15mn environ.

Ces conseils restent des aides ponctuelles ! Ils ne remplacent pas une bonne balade, des quantités ingérées raisonnables, de bonnes nuits de sommeil, de l’eau en quantité suffisante et une alimentation adaptée !